16-04-2007

APPLIFIL : priorité d’embauche au personnel licencié de DAPTA

Madame Michèle ALLIOT-MARIE
Ministre de la Défense

Ministère de la Défense
14, rue Saint-Dominique
75700 PARIS

Madame la Ministre,

En juin 2006 je vous alertais sur la situation de la société DAPTA SAS, située à Thiers dans ma circonscription, et sur l’accord entre GIAT (et sa filiale MANURHIN) et EURODEC, dans le cadre des programmes d’accompagnement de la restructuration de GIAT Industries, annoncés lors du Comité Interministériel de l’Aménagement et du Développement du Territoire du 26 mai 2003. J’évoquais, en particulier, l’extension des activités d’APPLIFIL, filiale d’EURODEC située à Cusset.

Dans votre réponse du 8 septembre 2006, vous m’assuriez que « les aides publiques versées à EURODEC ont tenu compte de l’avancement du projet […] c’est le cas en particulier du fonds pour les restructurations de la défense (FRED), dont les versements sont définis en fonction des emplois créés de façon effective ».
Vous ajoutiez : « je soutiens pleinement votre demande visant à ce que les postes créés par EURODEC à Cusset […] soient prioritairement proposés à du personnel de DAPTA en recherche de reclassement ».

Or, à ce jour, aucune proposition n’a été faite aux salariés licenciés de DAPTA. Il semblerait même que les effectifs d’APPLIFIL soient en régression… ce qui amène les licenciés de DAPTA, mais aussi les habitants de la région thiernoise et leurs élus, à penser que les opérations immobilières menées sur le site de Cusset ne sont pas suivies d’embauches, malgré l’apport d’aides publiques.

Je vous remercie des précisions que vous pourrez à nouveau m’apporter, et vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’assurance de ma plus haute considération.

André CHASSAIGNE

Pour en savoir plus : André Chassaigne

Imprimer