21-08-2015

Arrêté d’habillement des sapeurs-pompiers : sécurité et visibilité

M. André Chassaigne interroge M. le ministre de l’intérieur sur l’arrêté d’habillement des sapeurs-pompiers en date du 8 avril 2015.

Il souhaite attirer son attention au sujet de l’arrêté d’habillement des sapeurs-pompiers du 8 avril 2015. En effet cet arrêté prévoit le retrait des pantalons munis de bandes rétro-réfléchissantes. Or les sapeurs-pompiers effectuent la majorité des interventions avec ce pantalon. Seule l’intervention sur la chaussée nécessite la chasuble de sécurité. Pour autant cette protection peut s’avérer insuffisante du fait du fréquent stationnement du véhicule sur le côté opposé de l’axe routier.

Dans ces conditions, les sapeurs-pompiers soulignent que la chasuble est une protection insuffisante. Contraints de se déplacer du lieu du sinistre jusqu’au véhicule, les bras chargés, sans identification rétro réfléchissante clairement perceptible étant donné l’absence de bandes sur le pantalon, ils considèrent, à juste titre, que leur protection est insuffisante.

Ainsi, à l’heure de la norme haute-visibilité, il souligne le caractère paradoxal que constitue le retrait des bandes réfléchissantes sur le pantalon.

En conséquence il souhaite savoir quelles sont ses intentions quant à la réapparition des bandes rétro-réfléchissantes sur le pantalon des sapeurs-pompiers.


Question N° 87178 Question publiée au JO le : 11/08/2015 page : 6072


Voir la question + la réponse (si parue) sur le site de l’AN.

Pour en savoir plus : André Chassaigne - ED

Imprimer