02-05-2007

Cinq années de travail avec les couteliers thiernois

Depuis longtemps, les couteliers thiernois se battent pour faire connaître leur bassin et sa séculaire production coutelière. C’est donc tout naturellement qu’André CHASSAIGNE a, dès le début de son mandat, été à l’initiative, à l’Assemblée Nationale, de la création d’un groupe d’étude parlementaire sur « la coutellerie et les arts de la table », dont il a été élu Président. Ce groupe de travail, associant les députés des régions concernées, a permis d’échanger sur les actions susceptibles d’être mises en œuvre, en partenariat notamment avec la Fédération Française de la Coutellerie, la Confrérie du Couté de Tié, le « Comité des Arts de la Table » … En effet, les sujets ne manquent pas : importance d’authentifier les productions française par la création d’une obligation du marquage permettant de reconnaître les produits en provenance d’autres pays, accompagnement dans la lutte contre la contrefaçon… recherche de financement pour aider la filière à se structurer et à porter des projets collectifs. Dans le cadre du travail plus traditionnel du député, 24 questions écrites ont été adressées aux ministres dans le but soit d’obtenir des éclaircissements sur des points particuliers de la législation, soit de faire préciser un aspect de la politique du Gouvernement : lutte contre la contrefaçon, marquage « made in France », soutien et appui de la France au niveau européen pour un « marquage des produits des pays tiers », financement des actions collectives, réalisation de CD-ROM pour les services douaniers afin de mieux identifier les contrefaçons en coutellerie…… Dernièrement, André Chassaigne a soutenu l’extension à la coutellerie de table de la taxe HBJO (horlogerie, bijouterie, joaillerie, orfèvrerie) afin que les couteliers puissent bénéficier de financement complémentaires pour soutenir les participation collectives à des salons à l’étranger, la recherche de nouveaux matériaux, le design… et bénéficier d’une communication nationale au sein de la filière arts de la table. En effet, une campagne télévisée devrait être réalisée par l’organisme chargé de la collecte et de l’utilisation de la taxe (CPDHBJO) dès la fin de l’année. C’est avec les professionnels eux-mêmes que le CPDHBJO étudiera les financements dont ils auront besoin.

Plus localement, André Chassaigne a soutenu activement les projets portés par la Fédération Française de la Coutellerie dans le cadre territorial pour le bassin thiernois, accompagnant notamment la mise en place de la première marque industrielle de terroir (jusqu’alors il n’en existait que dans l’agro-alimentaire), « Esprit de Thiers », démarche offensive qui doit permettre une communication globale sur les productions des couteliers thiernois qui, en adhérant, s’engagent à n’utiliser cette marque que pour des produits correspondants à un cahier des charges précis, gage de qualité et d’origine de fabrication.

Pour en savoir plus : André Chassaigne

Imprimer