04-04-2014

Commande de ferrys par la SNCM auprès de STX

M. André Chassaigne attire l’attention de M. le ministre de l’économie et des finances sur la commande de 4 bateaux ferrys que la société nationale Corse-Méditerranée a décidé de passer pour assurer le renouvellement de sa flotte.

Alors que l’État français détient un tiers du capital des chantiers navals STX et un quart du capital de la SNCM, la décision de passer la commande de ces 4 ferrys à STX a été annoncée sans être formellement actée, laissant en fait les actionnaires encore libres de leur choix, principalement guidés par des objectifs de rentabilité financière à court terme.

Pourtant cette confirmation est essentielle pour l’avenir des chantiers, de leurs salariés et de leurs familles. Au-delà d’un simple effet d’annonce, une telle décision marquerait aussi la volonté de l’État et du Gouvernement de mettre en place une véritable stratégie industrielle française de la construction de navires, avec une diversification de la production.

Il apparaît donc choquant que l’État actionnaire accepte que la SNCM consulte également des chantiers navals étrangers, qui pratiquent le « dumping » social, sans tenir compte des innovations technologiques que pourraient réaliser STX dans la construction des navires, comme la propulsion au gaz naturel liquéfié (GNL) ou en matière de sécurité et de confort des passagers et des personnels.

Il lui demande que l’État assume ouvertement ses responsabilités et ses choix industriels en obtenant rapidement de la SNCM la commande effective de ces 4 ferrys aux chantiers navals STX de Saint-Nazaire.

Voir : question n° 53143 + réponse (si déjà parue)

Pour en savoir plus : André Chassaiagne - BP

Imprimer