31-03-2016

Concurrence des plates-formes de vente par internet subie par les magasins de proximité

M. André Chassaigne interroge Mme la secrétaire d’État, auprès du ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, chargée du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire sur la concurrence, subie par les magasins de proximité, des plates-formes de vente par internet.

Les commerçants locaux sont de plus en plus victimes des plates-formes de vente par internet. Au regard notamment des charges qu’ils doivent acquitter, ces petits commerçants ne peuvent assurément pas avoir un prix de vente plus bas que ces mastodontes avec lesquels ils sont en concurrence. Confrontés à cette situation, de nombreux commerces de proximité sont contraints d’interrompre définitivement leur activité.

Pourtant, ces magasins ont pleinement leur utilité dans le tissu économique local, d’autant plus que certains emploient des salariés. Ils ont aussi un rôle social indéniable. De plus, cette concurrence déloyale participe à la désertification des milieux ruraux, entraînant une perte d’attractivité du secteur et une augmentation du nombre de demandeurs d’emploi. Une modulation des taxes pourrait pallier ces effets néfastes.

Il lui demande de réfléchir à un dispositif visant à minorer les effets de la concurrence des plates-formes de vente par Internet sur les magasins de proximité.

Question N° 94195 Question publiée au JO le : 22/03/2016 page : 2263

Voir la question + la réponse (si parue) sur le site de l’Assemblée nationale.

Pour en savoir plus : André Chassaigne - LC

Imprimer