20-05-2016

Conditions de travail des agents des caisses d’allocations familiales et leurs conséquences sur les situations des allocataires

M. André Chassaigne interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les conditions de travail des agents des caisses d’allocations familiales et leurs conséquences sur les situations des allocataires.

La situation sociale de la France ne cesse de se dégrader avec l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi et l’accroissement des emplois précaires. De plus en plus de personnes se retrouvent dans des difficultés financières que seule la solidarité nationale peut atténuer.

Dans ce contexte de détresse grandissante, les agents des caisses d’allocations familiales sont souvent en première ligne, alors qu’au fil des réformes successives ils ont vu se dégrader leurs conditions de travail.

Le manque cruel de personnels est tellement prégnant que les allocataires sont confrontés à des fermetures d’agences au motif que les agents doivent rattraper un retard énorme dans la gestion des dossiers.

L’accès téléphonique aux caisses d’allocations familiales payant, l’accueil des allocataires ne se faisant plus que sur rendez-vous, la réduction de l’amplitude d’ouverture au public, la surcharge conséquente de travail subie par les agents sont autant de facteurs qui pénalisent les allocataires.

Il arrive par ailleurs que des situations conflictuelles soient générées par la conjugaison des difficultés rencontrées quotidiennement par les allocataires et celles dues aux facteurs énoncés précédemment.

En effet, les conditions de travail des agents impactent inéluctablement la qualité de service rendue aux allocataires.

Il est urgent qu’un plan national et d’envergure de recrutements puisse pallier ces situations.

Il lui demande d’engager un plan de recrutement national d’agents de caisses d’allocations nationales afin d’améliorer les conditions de travail et les conditions d’accès de ce service aux allocataires.


Question N° 95339 Question publiée au JO le : 26/04/2016 page : 3500


Voir la question + la réponse (si parue) sur le site de l’Assemblée nationale.

Pour en savoir plus : André Chassaigne - LC

Imprimer