12-08-2008

Défense des services publics - mobilisation

Le 31 juillet 2008


(Aux Conseils municipaux des arrondissements
de Thiers et d’Ambert)


Objet : défense des services publics


Madame, Monsieur le Maire,

Dans la continuité des actions engagées pour la défense des services publics sur notre circonscription, je vous adresse ce courrier afin de faire le point sur la mobilisation en cours et sur les prochaines initiatives, en souhaitant que vous puissez le communiquer aux membres de votre conseil municipal.

En effet, depuis la réunion du 30 juin dernier à Saint-Gervais-sous-Meymont à laquelle ont participé plus de 250 personnes, la mobilisation ne cesse de s’amplifier. Déjà, une trentaine de communes ont adopté une délibération pour protester contre l’accumulation de mauvais coups portés à l’ensemble de nos services publics. Onze d’entre elles ont choisi de le faire le 14 juillet pour donner un caractère plus solennel à leur vote. Plusieurs conseils municipaux ont, à juste titre, adapté le contenu de la délibération à leur propre appréciation et à la situation de leur collectivité. Il est bien évident que le projet que j’avais envoyé n’était qu’une simple proposition.

Le 26 juillet, une réunion de travail a rassemblé près de 120 personnes à Saint-Gervais-sous-Meymont. Il a été rappelé l’intérêt d’adopter d’une telle délibération. A ce propos, il est intéressant de noter que le ton de cette assemblée a marqué la volonté de ne pas s’enfermer dans un contenu purement défensif mais au contraire de s’inscrire dans une démarche de reconquête des services publics, en rappelant notamment les conséquences concrètes de la fermeture de services publics dans les communes : c’est le cas par exemple des bureaux de poste transformés en points-contacts avec des prestations aujourd’hui très réduites et des temps de fermeture quand le « secrétariat de mairie-agence postale communale » ou le « commerce relais-poste » sont fermés pour raisons de congés. Par ailleurs, ces délibérations peuvent servir de support populaire en étant signées par la population sous forme de pétition.

A l’unanimité, l’assemblée à proposé que les délibérations et pétition soient remises en préfecture de Clermont-Ferrand, à l’occasion d’une grande manifestation fixée le 25 octobre prochain. D’ores et déjà, il est important de populariser cette date afin que la mobilisation soit à la hauteur des enjeux.

De plus, au-delà de l’action engagée par les élus pour amplifier la dynamique de rassemblement qui grandit chaque jour, la proposition a été retenue de créer une association de défense et de développement des services publics à l’échelle de la circonscription. Dans le but de réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour que cette association voie le jour, une première réunion a été prévue le vendredi 1er août à Olliergues.

Cette association, dont le but sera d’initier et de coordonner les actions citoyennes pour la défense et le développement des services publics, aurait vocation à rassembler très largement les associations, les syndicats, voire les partis politiques, auxquels pourront évidemment se joindre toutes les personnes qui souhaiteraient s’y impliquer à titre individuel. S’il paraît souhaitable que cette association agisse en soutien aux actions engagées, il est tout aussi souhaitable que son indépendance soit respectée et que, par ailleurs, elle ne se substitue pas à l’action spécifique des collectivités locales.

Enfin, je souhaite vous informer de l’entretien que m’a accordé Monsieur le Préfet, lundi 28 juillet. Prenant acte des réactions que suscite, sur notre territoire, la révision des politiques publiques initiée par le gouvernement, il m’a proposé d’engager une réflexion avec les élus locaux sur l’organisation des services publics et sur les solutions locales et innovantes à apporter pour répondre aux besoins des habitants.

Dans ces conditions, il est important que nous mettions à profit la période à venir pour faire grandir la mobilisation. En effet, je suis intimement convaincu que les actions conjointes des élus que nous sommes et du collectif de défense et de développement des services publics en création, peuvent conduire l’Etat à revenir sur certaines décisions et à accepter d’autres propositions. Une responsabilité importante nous incombe. Rien n’est perdu, si nous savons impliquer, largement et sans sectarisme, la population et les usagers avec la volonté d’obtenir des résultats concrets auprès des administrations et services concernés.

Comptant sur votre engagement, je vous prie de croire, Madame, Monsieur le Maire, en l’expression de mes sentiments les meilleurs.


André CHASSAIGNE


(voir aussi la rubrique défense des services publics)

Pour en savoir plus : André Chassaigne

Imprimer