01-09-2017

Développement des internats scolaires publics - collèges ruraux

M. André Chassaigne interroge M. Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’Education nationale sur la volonté gouvernementale de mettre en œuvre une politique de développement des internats scolaires publics.

Cette forme de scolarisation représente en effet un atout déterminant pour la réussite scolaire et l’intégration sociale de nombreux jeunes, notamment en collège. De plus, la relance de l’internat dans notre système éducatif peut permettre la reconnaissance d’une vocation éducative spécifique de collèges ruraux avec internat, au profit notamment d’élèves de zones urbaines. Dans les milieux ruraux, malgré la mise en place de transports scolaires quotidiens pour les élèves du secteur scolaire, des internats ont été maintenus pour accueillir des élèves en difficultés sociales, familiales et scolaires. Ces structures scolaires ont ainsi un rôle éducatif important, apportant de réelles solutions à des jeunes en voie de déscolarisation et fragilisés, avec une dimension préventive indéniable.

Or, les services départementaux de l’Education nationale refusent très souvent d’accorder les dérogations permettant l’inscription d’élèves dans ces établissements, sous prétexte que les collèges concernés ne relèvent pas de l’éducation prioritaire et sont des établissements sans spécificité reconnue.

Cet apport d’élèves hors secteur contribue pourtant au maintien de petits collèges ruraux, permettant ainsi une scolarisation de proximité.

André Chassaigne demande à Monsieur le Ministre quelles consignes sont données aux directeurs académiques des services de l’éducation nationale pour que leurs décisions concernant les dérogations ne soient plus un frein au maintien et au développement de ce type d’établissement.

Pour en savoir plus : André Chassaigne - AC

Imprimer