07-06-2016

Disparités de traitement des droits au logement auxquelles les personnes retraitées sont confrontées

M. André Chassaigne interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les disparités de traitement des droits au logement auxquelles les personnes retraitées sont confrontées.

Les droits au logement ne sont pas identiques selon le statut des allocataires. En effet, une personne seule déclarant 13 700 euros annuels de salaire pourra prétendre à une aide au logement de 129 euros mensuels. Pour le même logement, avec un loyer identique de 470 euros mensuels, une personne seule et retraitée, avec les mêmes revenus au titre d’une pension de retraite, bénéficiera d’une aide de seulement 15 euros mensuels.

Cette différence, uniquement liée au statut de l’allocataire, est profondément choquante, d’autant plus que le vieillissement est parfois synonyme de contraintes financières nouvelles et que les personnes âgées ont déjà été particulièrement sollicitées pour la solidarité nationale. Non seulement minorer leurs droits aux aides au logement pénalise énormément leur situation financière, déjà précaire pour une grande majorité d’entre elles, mais cela contribue également à alimenter un sentiment d’abandon trop souvent présent.

Il lui demande de remédier au dispositif instaurant une discrimination des personnes retraitées en matière d’aide au logement.


Question N° 96364 Question publiée au JO le : 07/06/2016


Voir la question + la réponse (si parue) sur le site de l’AN.

Pour en savoir plus : André Chassaigne - LC

Imprimer