07-04-2011

Escroqueries sur internet

Au sujet des escroqueries sur internet dont sont victimes des personnes vulnérables, André Chassaigne sollicite Monsieur le Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique.

Un nombre significatif de personnes, surtout en situation de vulnérabilité ou mal informées, sont victimes d’escroquerie par internet.

Généralement, les escrocs, qui se font passer pour d’autres personnes en recherche de relations amicales, sentimentales ou sexuelles, sont basés dans des pays l’étrangers, pour échapper aux lois françaises ou internationales.

Usant de subterfuges divers, et s’abritant derrière l’anonymat du réseau internet, ils arrivent à gagner la confiance de leur interlocuteur et à abuser de leur crédulité, en obtenant de leur part le versement de sommes parfois très importantes. Les conséquences pour la personne abusée sont souvent dramatiques sur le plan personnel et financier.

En l’absence d’accords bilatéraux ou du respect des lois internationales par les autorités du pays hébergeur, des mesures préventives s’avèrent indispensables. Elles pourraient consister en la mise en place d’une campagne visant à alerter les personnes les plus vulnérables sur les risques d’escroquerie, sur les précautions à prendre, et sur les moyens de se défendre.

D’autres mesures pourraient être envisagées, comme le mise en place d’un site internet dédié à ce type d’escroqueries ou d’un numéro téléphonique d’assistance, de conseil et de recours.

Elles pourraient être co-élaborées avec les opérateurs téléphoniques et d’internet, directement concernés par le développement de ces escroqueries, qui doivent par ailleurs participer au financement.

André Chassaigne remercie Monsieur le Ministre de lui communiquer un état des lieux des escroqueries par internet et de l’informer sur les mesures qu’il compte prendre pour les limiter, au niveau national et international.

Question n° 106000 publiée au JO du 19/04/11

Pour en savoir plus : André Chassaigne - BP

Imprimer