19-09-2011

FRALIB : comité national de soutien et de lutte des salariés

Depuis l’annonce par le groupe Unilever de la fermeture de Fralib à Gémenos (13), seule usine de conditionnement de thé et d’infusions du groupe en France, les salariés s’opposent à cette volonté patronale de bradage, de délocalisation en Belgique et en Pologne, de suppression de 182 emplois pour faire toujours plus de fric.

Toutes les études du cabinet d’expertise comptable du Comité d’entreprise démontrent la profitabilité de Fralib. Les salariés refusent le chômage, la précarité et la misère. Ils se sont engagés dans la construction d’une solution alternative qui a reçu le soutien du Conseil régional et de l’ensemble des collectivités territoriales, de très nombreux élus, de la population. Ils veulent que la production et le conditionnement de thé et d’infusions restent à Gémenos, que la marque « Thé de l’Eléphant », implantée depuis 119 ans en Provence et commercialisée uniquement en France, poursuive son activité et permette le maintien des emplois. Ils exigent du groupe UNILEVER, des pouvoirs publics, des banques, les moyens pour préserver l’activité industrielle et sauvegarder l’emploi.

Nous soutenons leur lutte pour l’emploi et le développement industriel.

Pour signer la pétition, cliquez ici.

Pour en savoir plus : Télécharger et signer la pétition

Imprimer