30-01-2012

Gratuité de l’autoroute A 89 - A 72 entre La Monnerie le Montel - Thiers - Les Martres d’Artière

Le 27 janvier 2012

Monsieur Thierry MARIANI Ministre auprès de la ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, chargé des Transports

Objet : gratuité de la section de l’autoroute A89/A72 Thiers – Les Martres d’Artière

Monsieur le Ministre,

Par un courrier daté du 25 mars 2011, je vous avais fait part de la situation des usagers du tronçon autoroutier A89-A72 situé entre la gare de péage Thiers-Est (La Monnerie-le-Montel) et Clermont-Ferrand et des coûts très importants qu’ils supportent. Je vous avais également précisé que les habitants des bassins de Thiers et d’Ambert, touchés par les difficultés économiques, étaient de plus en plus contraints de se déplacer en direction de l’agglomération clermontoise pour leur travail et qu’une autoroute sans péage sur ce tronçon devenait une nécessité.

Dans votre réponse du 23 mai 2011, vous avez tenu à préciser que « le péage acquitté par les usagers est la contrepartie du financement des ouvrages routiers concédés et son produit constitue la seule ressource dont disposent les sociétés d’autoroutes pour rembourser les emprunts contractés et pour assurer l’exploitation et la maintenance des ouvrages ». Vous ajoutiez également que les modulations de tarifs « prévues par les contrats, strictement encadrées, obéissent à des motifs d’intérêt public » et « qu’elles ne doivent générer aucune recette supplémentaire pour la société concessionnaire ».

Comme vous le savez, ce tronçon autoroutier a été concédé aux Autoroutes du Sud de la France (ASF) appartenant au groupe VINCI Autoroutes. Ce groupe a réalisé un résultat net de 627 millions d’euros pour l’année 2009, et de 837 millions d’euros pour l’année 2010. Pour l’ensemble de ses activités, le groupe VINCI, valeur du CAC 40, a réalisé en 2010 un résultat net de 1,7 milliards d’euros. Il a versé cette même année à ses actionnaires l’équivalent de 1,67 euros par action de dividende, en hausse de 3,1 % par rapport à 2009, soit plus de 900 millions d’euros ! Il affiche clairement dans son « guide de l’actionnaire » disponible sur Internet ses motivations financières : « cette augmentation est en ligne avec la politique menée depuis plusieurs années, qui consiste à redistribuer 50 % du résultat net (part du groupe) ». Appliqué aux seuls actionnaires du VINCI Autoroutes, ce sont donc plus de 300 millions d’euros qui ont été versés aux actionnaires en 2010. Dans ce même guide à destination des actionnaires, le groupe indiquait tabler sur « une progression d’environ 4 % des recettes des concessions autoroutières pour 2011 » contredisant par là même l’obligation de non progression des recettes, présentée dans votre courrier daté du 23 mai 2011.

La presse spécialisée annonce déjà une augmentation des péages sur le réseau concédé à hauteur de 2,5 % pour le réseau ASF à compter de février 2012. Cela porterait le péage pour Thiers-Ouest – Les Martres d’Artière de 2,10 euros à 2,15 euros après la hausse enregistrée en 2011 pour la gare de péage de Thiers Est – La Monnerie-le-Montel. Compte tenu des résultats du groupe, de l’ancienneté de la construction de cette section d’autoroute, et en prenant en compte également l’automatisation quasi-totale des gares de péage avec ses conséquences sur l’emploi local, une telle hausse ne peut servir à amortir les investissements passés, ou les coûts d’exploitation présents. Quant à l’argumentation selon laquelle de telles hausses serviraient « à financer la construction de la section Balbigny – La Tour de Salvagny », elle relève de la fantaisie au regard des capacités d’investissement du groupe. Seule la politique financière de l’entreprise vient justifier de telles hausses pour les péages, pour servir toujours plus les exigences des seuls actionnaires !

Pour le secteur de Thiers – Ambert, les usagers ont déjà démontré qu’ils refusaient ce « racket financier » jouant contre l’intérêt général des populations de ces bassins en difficulté. Plus de 1 200 signataires, usagers de l’autoroute, ont validé une première pétition pour une autoroute A89 sans péage. Un comité d’usagers vient de se créer pour soutenir et amplifier les actions pour faire aboutir cette revendication légitime. Au moment où les usagers supportent de plein fouet des hausses historiques de prix des carburants, ils demandent d’ores et déjà à la direction d’ASF un blocage des tarifs sur ce tronçon en 2011. Ils viennent d’interpeller la direction régionale d’ASF sur ces différents points.

Aussi, je n’hésiterai pas à soutenir leurs actions et je souhaiterais également qu’une table ronde, rassemblant les usagers, les collectivités territoriales, les représentants de l’Etat et la société concessionnaire puisse être mise en place rapidement afin d’envisager de façon concrète les possibilités d’une gratuité sur ce tronçon. Dans l’attente, je vous demande de ne pas procéder à l’augmentation des tarifs sur ce tronçon.

Restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur le ministre, en l’expression de mes sentiments les meilleurs.

André CHASSAIGNE

Le courrier adressé au ministre chargé des Transports en PDF :

PDF - 138.1 ko

Voir tout le dossier sur l’A89 en clicquant ici.

Pour en savoir plus : Pétition en ligne

Imprimer