06-01-2014

Lutte contre le frelon asiatique

André Chassaigne attire l’attention de Monsieur le Ministre de l’agriculture sur les mesures de lutte contre le frelon asiatique, espèce invasive qui attaque les populations d’abeilles et dont la multiplication affecte gravement le secteur de l’apiculture.

Le premier bilan annuel du nouveau dispositif de lutte contre le frelon asiatique et son classement en « organisme nuisible » et de « danger sanitaire de 2e catégorie », révèle que ce dispositif n’a permis aucune amélioration de la situation. Ainsi, plus de la moitié du territoire est maintenant infestée, avec sept nouveaux départements colonisés en 2013. La progression est estimée à 100 km par an.

Devant ce constat, il apparaît indispensable de classer maintenant ce nouveau prédateur des abeilles dans la catégorie « danger sanitaire de 1re catégorie », classement qui avait pourtant été annoncé dès octobre 2012. L’autorité administrative doit aussi être contrainte de prendre des mesures de prévention, de surveillance et de lutte contre ce danger grave qui porte atteinte à la santé des « animaux à l’état sauvage ou domestiques ».

Par ailleurs, les apiculteurs demandent également que soit autorisée la destruction des nids de frelon asiatique par l’utilisation du dioxine de souffre (SO2), facile d’utilisation jusqu’à une grande hauteur, peu coûteuse et sans toxicité pour les organismes proches et pour l’environnement. Est également demandé, par souci d’efficacité, le piégeage obligatoire et systématique des reines fécondées du frelon asiatique dès le printemps, et non plus seulement durant la période de prédation.

André Chassaigne demande au ministre que la lutte contre le frelon asiatique soit radicalement et efficacement renforcée, et que les inquiétudes et les propositions des apiculteurs soient prises en compte.

Voir : question n° 46608 publiée au JO du 24/12/13 + réponse (si déjà parue)

Pour en savoir plus : Andre Chassaigne - BP

Imprimer