24-04-2013

Mise en place d’un statut des cueilleurs et cueilleuses professionnels

M. André Chassaigne interroge M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt sur la mise en place d’un statut des cueilleurs et cueilleuses professionnels.

Les cueilleurs, qui sont de plus en plus nombreux, se définissent comme herboristes, paysans cueilleurs, producteurs cueilleurs. Ils sont cotisants solidaires, auto-entrepreneurs, exploitants agricoles. D’autres cueillent en complément de leur revenu. Force est de constater que ce métier n’a aucun cadre juridique.

Pourtant, des formations existent et la demande des industriels et des consommateurs s’accroît. Des syndicats et coopératives ont élaboré des chartes, mais elles ne s’appliquent qu’aux seuls adhérents de ces derniers. Les cueillettes sont parfois conséquentes et impactantes sur les milieux naturels, elles peuvent tout aussi bien avoir un effet positif, par l’entretien du milieu, mais également négatif lorsque la cueillette est excessive et mal gérée.

Dans certains départements, des arrivées massives de cueilleurs, extérieurs au territoire, pratiquant une cueillette intensive, ont généré les ires des riverains, contraignant la gendarmerie à intervenir. Cela pourrait être évité en encadrant de façon juridique la profession de cueilleur.

Il lui demande s’il envisage de mettre en place un statut du cueilleur professionnel.


Question N° : 24465

Question publiée au JO le : 23/04/2013

Pour en savoir plus : André Chassaigne - LC

Imprimer