27-02-2007

Numéro spécial : artisans bouchers charcutiers

Je suis régulièrement sollicité par les organisations professionnelles artisanales du département, sur des questions qui concernent les entreprises, et je m’efforce d’être le relais des interrogations et souhaits exprimés, auprès du Gouvernement, notamment en adressant des questions écrites aux Ministres concernés.

Ainsi, durant l’année 2006, sollicité par la Fédération départementale de la boucherie, j’ai interrogé le Ministre de l’agriculture et celui des petites et moyennes entreprises, notamment sur l’évolution du coût du service public de l’équarrissage, la diversification des activités agricoles et les conséquences possibles sur les petites entreprises artisanales, ainsi que sur la fermeture des « petits » abattoirs. Sur ce dernier point, j’ai également interpellé le Préfet de la Région Auvergne.

C’est ce travail, et les réponses qui m’ont été apportées, que je vous invite à découvrir dans le document joint à ce courrier.

Sachez que je reste à votre écoute, et que vous pouvez solliciter mes collaborateurs aux permanences parlementaires de Thiers et de St-Amant-Roche-Savine.



André CHASSAIGNE

Pour en savoir plus : André Chassaigne

Imprimer