27-05-2014

Radiations à Pôle emploi

M. André Chassaigne interroge M. le ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social sur les radiations à Pôle emploi.

Un constat de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) fait apparaître que la variation du nombre de radiations à Pôle emploi sur un an glissant est de plus de 133 % au mois de janvier 2014.

Certaines de ses radiations sont pleinement justifiées, mais il s’avère qu’un grand nombre d’entre elles est effectué de manière informatique sans tenir compte des excuses valables des demandeurs d’emploi : non réception des demandes de rendez-vous, impossibilité justifiée de se rendre aux dits rendez-vous… Un recours est possible mais apparaît complexe, donc dissuasif.

Devant cet état de fait qui pénalise encore une fois les plus démunis, il est indispensable d’humaniser le processus de radiation en permettant aux personnes de bonne foi de pouvoir facilement faire état de leur motif de non présentation au rendez-vous quand cela est le cas. L’effet statistique ne peut en aucun cas masquer de façon pérenne la situation de l’emploi en France. Les seuls perdants sont les demandeurs d’emploi qui se retrouvent sans aucune indemnité pendant un laps de temps parfois assez long et qui doivent effectuer un nouveau parcours d’inscription afin de faire valoir leurs droits à indemnisation, au détriment des agents de Pôle emploi qui subissent le courroux des personnes radiées injustement.

Il lui demande de revoir le processus de radiation des demandeurs d’emploi en apportant l’humanité nécessaire aux demandeurs d’emploi qui sont déjà dans une situation des plus précaires.


Question N° : 55652 Question publiée au JO le : 20/05/2014 page : 4006


Voir la question + la réponse (si parue) sur le site de l’AN.

Pour en savoir plus : André Chassaigne - LC

Imprimer