25-02-2014

Situation des personnes n’ayant d’autre choix que de résider en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

M. André Chassaigne interroge Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la situation des personnes n’ayant d’autre choix que de résider en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Le placement de personnes en EHPAD a un coût élevé pour grand nombre de familles. Des dispositifs, telle que l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), viennent contribuer au financement de ces placements. Cependant, les conditions de versements de l’APA sont trop restrictives.

Les coûts de ces établissements varient entre 1 500 euros et plus de 2 200 euros par mois, suivant la région. La moyenne est de 1 857 euros. Ces sommes exorbitantes entraînent certaines familles à vendre tout ou partie de leurs biens. Quand cela est insuffisant, les enfants ou petits-enfants sont eux aussi mis à contribution.

Un couple, ayant travaillé toute sa vie avec 3 000 euros de retraite mensuels, se retrouva dans une situation financière des plus précaires lorsque le mari fut contraint, pour cause de maladie, d’être placé en EHPAD. En effet, le couple est contraint de financer à 90 % le coût du placement en structure spécialisée. Sur 3 000 euros, il reste 1 100 euros pour assurer les charges courantes, dont l’entretien de la maison où continue à résider l’épouse. Les enfants de ce couple de retraités sont donc mis à contribution à hauteur de 160 euros par mois.

Cette situation, qui n’est pas la pire, pose la question du financement de ces structures d’accueil des personnes âgées. Les retraités, qui ont pour certains connu la guerre et qui ont travaillé toute une vie, créant de la richesse pour leur entreprise et la Nation, se retrouvent de plus en plus dans des situations précaires lorsque survient la maladie. Un dispositif moins restrictif que l’APA pourrait permettre d’appréhender une fin de vie plus sereine.

Il lui demande de réfléchir à un dispositif permettant aux seniors d’appréhender plus sereinement le placement en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.


Question N° : 50750 Question publiée au JO le : 25/02/2014


Voir la question + la réponse (si parue) sur le site de l’AN.

Pour en savoir plus : André Chassaigne - LC

Imprimer