22-06-2011

Situation précaire des familles monoparentales

M. André Chassaigne attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la cohésion sociale sur l’augmentation du nombre de familles monoparentales en situation précaire qui dénoncent le manque d’aides financières de l’Etat. En effet, un foyer sur cinq est concerné et ce sont 85% des femmes qui assurent seules la garde des enfants. D’après la CAF, 39 % de ces familles vivent sous le seuil des bas salaires (1100 € pour 2 enfants) soit deux fois plus que les familles dites classiques. Élevant seules leurs enfants, ayant des difficultés à se loger et à trouver un emploi à temps plein, ces personnes sont confrontées à des situations critiques qu’elles peinent à surmonter. Même si des collectivités locales tentent d’aider ces familles en difficulté, il serait temps pour le gouvernement de se mobiliser sur la question et d’en faire un débat public. Il ne suffit pas de les fragiliser un peu plus, en les montrant du doigt, comme récemment dans le débat sur l’absentéisme scolaire. Les dispositifs d’aide des CAF datent de 1945, et s’adressaient aux familles nombreuses. Actuellement la situation est différente puisque les deux tiers des familles monoparentales n’ont qu’un enfant. Il demande donc à Mme la ministre quelles mesures peuvent être prises pour réactualiser les dispositifs d’aide en matière d’allocations familiales afin de prendre en considération ces familles touchées par la précarité croissante.


Question écrite n° 111513 publiée au JO le 21/06/2011 http://questions.assemblee-national…

Pour en savoir plus : André Chassaigne

Imprimer