10-10-2012

TSCG : Un vote dangereux pour les peuples de France et d’Europe

DEPUTE-E-S FRONT DE GAUCHE

ANDRE CHASSAIGNE

Paris, le 9 Octobre 2012,

TSCG : Un vote dangereux pour les peuples de France et d’Europe

L’Assemblée nationale vient d’adopter le TSCG. Nous saluons le vote négatif d’un certain nombre de député-e-s socialistes et écologistes qui, comme nous, refusent le carcan dans lequel ce traité austéritaire enferme les peuples européens.

Ce texte est, à la virgule près, celui qu’avaient signé Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, le 2 Mars à Bruxelles. En dépit des engagements du candidat François Hollande, le Traité n’a en rien été renégocié.

Contrairement à ce que répètent à l’envie le Premier ministre et ses lieutenants, ce Traité ne donnera pas plus de force à la France pour réorienter l’Europe. Il conduira, au contraire notre pays, comme les autres Etats de l’UE, vers l’abime de la récession.

L’appui qu’ont apporté les Député-e-s de droite pour l’adoption de ce texte est significatif : seuls les marchés financiers peuvent se réjouir d’une telle ratification annonciatrice de nouvelles baisses du pouvoir d’achat, de réductions drastiques des dépenses publiques pourtant utiles pour le développement économique et social, de chômage massif. Reste que, chaque jour montre un peu plus, l’urgence d’une réorientation de l’Europe. Les mobilisations grandissantes en Grèce, en Espagne, mais aussi en France devront bien être entendues. Les Député-e-s du Front de gauche y contribueront.


Voir aussi : explication de vote des députés du Front de Gauche sur le TSCG.

Pour en savoir plus : Andre Chassaigne - AC

Imprimer