02-08-2017

Téléphone - Dangerosité du travail sur les poteaux

Monsieur André CHASSAIGNE interroge Madame la Ministre du Travail sur la dangerosité du travail sur les poteaux téléphoniques.

Le syndicat CGT des activités postales et des télécommunications a alerté la société Orange sur la fragilité des poteaux téléphoniques délivrés par les sociétés « France Bois Imprégné » et « Gallien Bois Imprégné ».

Il a par ailleurs recensé plusieurs incidents relatifs à cette fragilité. Il cite notamment un accident mortel à Montelier dans le département de la Drôme, un accident de travail et un accident de chute de poteau sur une voiture dans le département du Var. Cette fragilité est constatée alors même que la période décennale de garantie n’est pas expirée.

Le syndicat a non seulement alerté sur l’obsolescence prématurée de ces poteaux mais aussi sur la non fiabilité des méthodes de contrôle de ces derniers. Orange a ainsi pris des dispositions visant à protéger son personnel et le personnel sous-traitant travaillant auprès de ses infrastructures, notamment en interdisant l’ascension. Cependant, d’autres opérateurs de téléphonie et leurs entreprises sous-traitantes interviennent sur ces poteaux. Or, les ouvriers n’ont pas connaissance de cette fragilité et n’ont aucune consigne leur interdisant l’appui sur ces poteaux. Sans information préalable, leur intervention représente pourtant un risque majeur d’accident.

André Chassaigne demande à Madame la Ministre qu’une information relative à la fragilité des poteaux téléphoniques soit adressée à l’ensemble des intervenants potentiels.


Voir la question + la réponse (si parue) sur le site de l’Assemblée nationale.

Pour en savoir plus : André Chassaigne - LC

Imprimer