12-04-2010

Les PEGC _ fin de carrière

André Chassaigne interpelle Monsieur Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, sur la situation des Professeurs d’Enseignement Général des Collèges (PEGC) et sur les conditions de leur fin de carrière.

Le Ministère de l’Education nationale compte aujourd’hui 7 000 PEGC en activité dont la moyenne d’âge est de 56 ans suite à l’arrêt de leur recrutement depuis 1986.

Ces enseignants attendent depuis 1993 une véritable revalorisation de leur statut leur permettant de disposer de perspectives de carrière identiques à celles des professeurs certifiés, comme cela leur avait été alors précisé par le Directeur des Personnels Enseignants du ministère de l’Education nationale.

Seize ans plus tard, cet engagement n’est toujours pas respecté, et seulement 1 % d’entre eux parviennent à l’indice terminal 783, contre 53 % des professeurs certifiés.

Les organisations syndicales ont fait part de façon récurrente ces dernières années de l’injustice qui était faite à ces personnels enseignants, et ont proposé de revoir les conditions de promotion pour les PEGC dans le sens de la justice sociale.

Force est de constater qu’à ce jour, aucune perspective d’amélioration n’est envisagée par le gouvernement.

En conséquence, André Chassaigne demande à Monsieur le ministre s’il compte ouvrir une véritable négociation avec les représentants syndicaux des PEGC pour revoir dans les mois à venir les modalités de promotion leur ouvrant des perspectives de carrière identiques à celles des professeurs certifiés.

Question écrite n° 76810 poubliée au JO le 20/04/10

Pour en savoir plus : Julien

Imprimer