22-06-2010

Preciturn - Cour d’appel

Vous pouvez tétécharger le courrier d’André Chassaigne du 21 juin 2010 à la première présidente de la Cour d’appel de Riom

(…)

« sur la situation très préoccupante de l’entreprise Preciturn FR Thiers après le rejet de sa requête de levée de la clause d’inaliénabilité des biens par le Tribunal de commerce  »

(…)

Je suis persuadé qu’une étude approfondie du plan de continuation par la Cour d’appel permettra de lever les interrogations sur la crédibilité du projet et sur la nécessité de lever la clause d’inaliénabilité.

Je partage ainsi la volonté de l’Etat de prolonger l’activité de cette entreprise : non seulement sa pérennisation est vitale pour le bassin thiernois, mais les perspectives de redressement sont réelles.

(…)


Voir aussi : - Dossier Dapta-Preciturn


Pour en savoir plus : André Chassaigne

Imprimer