29-09-2009

Réunion du 30 sept. sur l’agriculture

Le 19 septembre 2009

(Aux organisations syndicales agricoles ; aux agricultrices et agriculteurs des arrondissements de Thiers et d’Ambert)

Objet : rencontre sur la situation des agriculteurs

Madame, Monsieur,

Depuis plusieurs mois, la vie des agriculteurs ne cesse de se dégrader. Toutes les filières ont été touchées successivement par des baisses de revenus très importantes : filière ovine, filière bovine allaitante, filière bovine laitière, producteurs de fruits et légumes, élevages porcins… Cette crise menace aujourd’hui la survie même de notre agriculture et de nos territoires ruraux. Connaissant mon engagement personnel sur ces questions, vous savez qu’elles ne me laissent pas indifférent.

Depuis le début de l’année 2008, j’ai sollicité à plusieurs reprises le gouvernement pour qu’il prenne à bras le corps la question des revenus agricoles, et réoriente sa politique en faveur d’une régulation forte à l’échelle européenne. Je suis également intervenu de nombreuses fois pour que les attentes des agriculteurs soient réellement prises en compte, d’abord en tant que membre du groupe de travail de l’Assemblée nationale sur le bilan de santé de la politique agricole commune, puis en Commission des Affaires Economiques et en séance publique dans le cadre du débat parlementaire sur l’avenir de la PAC, ou sous la forme de questions orales et écrites au gouvernement : vous trouverez au verso (ci-dessous) quelques extraits de mes interventions. Les réponses apportées ne peuvent me satisfaire compte tenu de l’urgence dans laquelle nous nous trouvons. Force est de constater aussi que les orientations retenues dans le cadre du bilan de santé du printemps 2009 produisent d’ores et déjà leurs effets dramatiques. L’abandon des outils de régulation, comme les quotas laitiers, et la libéralisation des marchés précipitent la chute des prix des différentes productions. Les crises sanitaires à répétition et la croissance vertigineuse des importations en provenance de pays tiers aggravent cette situation.

J’ai eu de nombreux échanges avec des représentants professionnels agricoles et avec plusieurs d’entre vous, de façon informelle, sur la situation locale. Aussi, alors que les actions des producteurs se multiplient, et à quelques semaines d’échéances nationales et européennes décisives pour l’avenir des agriculteurs, je souhaite pouvoir vous rencontrer :

Mercredi 30 septembre 2009, à 20 h Salle de la mairie à Saint-Gervais-sous-Meymont

Ce sera l’occasion d’échanger avec vous sur cette situation, de prendre en compte la réalité des difficultés qui sont les vôtres, et d’élaborer ensemble des pistes d’intervention.

Dans l’attente, je vous prie de croire en l’expression de mes sentiments les meilleurs.

André CHASSAIGNE

voir : art. du 09/10 sur le site du groupe au Conseil régional

Pour en savoir plus : André Chassaigne

Imprimer