08-07-2009

« Tour de France » de la ruralité

Article paru le 4 juillet 2009 dans le Midi Libre :

« Les députés font du foin autour des campagnes »

(photo : Midi Libre)

Les députés Jean Lassalle et André Chassaigne ont entamé un grand tour de France pour défendre la ruralité. Jeudi soir, ils labouraient le terrain à Camplong-d’Aude.

« Ce n’est pas facile. Quand on aborde la ruralité à l’assemblée nationale, on se fait charrier comme des originaux », a lancé André Chassaigne, député communiste du Puy-de-Dôme.

Avec

Jean Lassalle

, député centriste des Pyrénées-Atlantiques, ils ont décidé de dépasser les clivages politiques pour se poser en défenseurs des campagnes françaises.

« Des campagnes abandonnées et en déclin où on assiste à une hémorragie des services publics », ont souligné les deux hommes présents pour un meeting, jeudi soir, à l’espace culturel de Camplong-d’Aude. Accueillis par le maire Serge Lépine et une nombreuse assistance, les députés ont signifié tout leur attachement à la ruralité. Mais pas seulement. Ils ont invité les habitants à les rejoindre dans leur combat pour faire des campagnes françaises une grande cause nationale.

Cahiers de doléances et proposition de loi. Rencontre avec les vignerons, écoute attentive de leurs difficultés, puis dialogue avec les habitants : tel était le programme des deux députés venus défendre bec et ongles la ruralité en jachère. « Nous voulons donner un peu d’espoir à la campagne… On ne peut pas vivre longtemps dans une vie fictive coupée des réalités… alors nous avons décidé d’ouvrir ce chemin insensé », ont déclaré les parlementaires.

Après les discours enflammés et les applaudissements, André Chassaigne et Jean Lassalle ont appelé à la mobilisation des citoyens. « Il faut se battre pour que nos territoires continuent à vivre. Aussi, il ne faut pas en rester à un meeting et à un moment de partage. Il faut concrétiser pour devenir une force de propositions concrète ».

Dès lors, une association est constituée (Campagnes de France grande cause nationale sur campagnesdefrance.fr) et des cahiers de doléances sont à disposition de tous.

« Nous appelons les habitants et acteurs des campagnes à les rédiger. C’est l’occasion d’exprimer leurs attentes pour les villages et d’imaginer ce que pourrait être une réalité différente. Ces cahiers préfigureront les États Généraux des campagnes françaises qui pourraient déboucher sur une proposition de loi intitulée »Campagnes de France : grande cause nationale".

L’objectif : marquer l’arrêt du déclin de nos campagnes. Cette proposition de loi, le moment venu, pourrait être déposée à l’Assemblée nationale sous la signature de tous les parlementaires de notre pays« , espèrent les députés. Notons que »nous ne sommes pas pour autant opposés à la ville : notre combat est aussi valable pour de nombreux quartiers", a mis en avant André Chassaigne.

Ainsi, les deux députés n’ont pas fini de faire du foin autour de la ruralité. Et Jean Lassalle en a fait la promesse aux habitants de Camplong-d’Aude : « Nous ne nous rendrons jamais ! ».

Pour en savoir plus : Site du Midi-Libre

Imprimer