18-02-2009

Enjeux de la planification

M. André Chassaigne attire l’attention de Mme la secrétaire d’État chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique sur les enjeux de la planification.

Rapporteur du dernier budget du commissariat au plan, il est convaincu du caractère fondamental des outils de planification. Le plan correspondait ainsi à un effort de rationalisation des projets économiques de la France afin de répondre à l’impératif de coordination permettant la satisfaction de tous.

Or, cet instrument important a été abandonné aux lendemains des élections législatives de mars 1993, comme a été supprimé par la suite en mars 2006 le commissariat général au plan.

Désormais, le seul marché préside au développement des activités économiques dans notre pays au prix d’un manque de vision d’ensemble très préjudiciable. Pourtant, avec la crise économique mondiale, jamais la planification n’a été autant d’actualité.

La logique de profit à court terme est en effet à la racine de l’anarchie financière à laquelle nous assistons. Lorsque des instruments de contrôle démocratique sur la production et les échanges font défaut, l’irrationalité prédomine au détriment de tous.

C’est pourquoi André Chassaigne lui demande si elle entend réhabiliter des outils de planification propres à coordonner la politique économique et sociale et à définir sur le long terme les grandes orientations de notre Nation.

Question écrite n° 42128 publiée au JO du 17/02/09

Pour en savoir plus : Nicolas

Imprimer