08-11-2005

André Chassaigne et les ateliers du conseil de circonscription.

Lors des réunions électorales de 2002, avant mon élection, j’ai souvent répété : “Le vote auquel je vous invite, ce n’est pas tourner une clé pour remonter un ressort avant de lâcher le jouet pour qu’il avance tout seul. C’est pour travailler, résister et construire ensemble. Je ne ferai rien sans vous.” Fidèle à cet engagement, j’ai ainsi constitué un conseil de circonscription, chargé de travailler, à mes côtés, mes interventions politiques sur des textes que je défends à l’Assemblée. Son but est clair : donner aux citoyens la possibilité de s’associer au débat !

Il ne s’agit pas d’une institution supplémentaire regroupant les seuls leaders politiques, syndicaux et associatifs. C’est en fait une structure ouverte à toutes les personnes intéressées par les sujets abordés.
Il a d’abord été réuni pour préparer mes interventions sur le projet de loi relatif au développement
des territoires ruraux. Son travail s’est organisé autour de cinq ateliers thématiques, auxquels ont participé une centaine de citoyens. À partir des comptes rendus de leurs travaux, j’ai rédigé une trentaine d’amendements que j’ai défendus à la tribune. Cette dynamique, je l’ai poursuivie pour préparer mes interventions sur le projet de loi sur l’eau, qui sera bientôt débattu dans l’hémicycle.
Là encore, c’est une centaine de personnes qui ont débattu des moyens pour renforcer la qualité des eaux, des politiques à suivre pour améliorer les systèmes d’assainissement dans les communes rurales… jusqu’à écrire cette fois des amendements dont je serai le porteur.

Pour en savoir plus : télécharger « la lettre » sur le site du Groupe des députés Communistes et Républicains.

P.-S.

Suivi des ateliers : benoit andrechassaigne.org

Imprimer