Conseil de circonscription

17-02-2003

Compte-rendu du vendredi 7 février 2003

Thème : Loi sur la ruralité

Vendredi 7 février 2003, le député André Chassaigne a réuni Salle Couzon à COURPIERE, le premier « conseil de circonscription » de sa législature. Il a précisé à la centaine de personnes présentes qu’il ne s’agit pas d’une structure figée, voire une assemblée de plus qui réunirait par exemple seulement des représentants des collectivités territoriales ou de diverses associations.

L’objectif est au contraire de rassembler, pour une réflexion partagée et un travail collectif, des acteurs du quotidien et du devenir du territoire ; qu’ils soient élus politiques, responsables associatifs ou syndicaux… ou « simples » citoyens !

Il a rappelé que cette pratique de démocratie participative n’est pas limitée au conseil de circonscription. Pour ne citer qu’un exemple, il associe à son activité parlementaire les personnes ou organisations qui l’interpellent, font appel à « ses services » ou sollicitent une intervention. Ainsi, les courriers, les questions écrites ou orales au gouvernement, les prises de parole en commission ou à la tribune de l’Assemblée, ne sont pas le fruit d’un travail solitaire du député et de son équipe.

C’est cette démarche que ce premier conseil de circonscription initie avec « la loi sur la ruralité » (loi sur le développement rural), texte important qui est programmé pour une première lecture au Parlement avant l’été 2003 : en présenter les grandes orientations, engager un premier échange, créer des groupes de travail, analyser le projet de loi, préparer des amendements… le député étant ensuite le relais-citoyen dans le débat parlementaire, avant au final, de rendre compte de son action.

Dans la discussion qui a suivi, le public a abordé des sujets divers, tels que : la décentralisation, avec notamment l’avenir des CIO ; le patrimoine bâti à l’abandon ; quel avenir, quelles missions des services publics ; le projet de modification de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie ; le maintien des écoles dans les communes ; l’implantation des antennes relais pour la téléphonie mobile ; la loi Solidarité et Renouvellement Urbains

André Chassaigne est ensuite revenu sur le projet de « Loi sur la ruralité », en développant les quatre « axes d’une nouvelle politique rurale » présentés par Hervé Gaymard en conseil des Ministres : « pour une nouvelle dynamique des territoires ruraux » (services publics, services sociaux et de santé, mécanismes de la création d’activités, couverture numérique du territoire national), « un partenariat renforcé entre les agriculteurs et la société », « mise en valeur du patrimoine naturel », « rénovation et mise en valeur du patrimoine bâti ».

Il a proposé aux habitants de la cinquième circonscription de participer à quatre « commissions » ou « groupes de travail » sur le même découpage :

  • atelier 1 :
    aide à la personne
    économie
    nouvelles technologies
    services publics

  • atelier 2 : Agriculture
  • atelier 3 :
    Bois et Forêt
    Gestion des espaces naturels
  • atelier 4  : Patrimoine bâti

Les personnes présentes se sont inscrites en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs préoccupations et attentes.

Les premières réunions seront programmées courant mars.

Tout ceux qui veulent s’associer ainsi au travail du député peuvent contacter l’une ou l’autre des permanences parlementaires pour rejoindre ces premiers « ateliers ».

Pour vous inscrire :
Contact : permanence parlementaire de Thiers. Tel : 04 73 51 16 93 - mail :
benoit andrechassaigne.org

Pour en savoir plus : suivi : Benoît

Imprimer