23-06-2021

Conséquences du choix du prestataire pour la distribution des plis électoraux

Monsieur André CHASSAIGNE interroge Monsieur le Ministre de l’Intérieur sur les conséquences du choix du prestataire pour la distribution des plis électoraux.

Lors de l’appel d’offre lancé pour la distribution des plis électoraux, le groupe Adrexo a été retenu pour sept régions. Cet appel d’offre inclut la distribution des professions de foi et des bulletins de vote pour les élections départementales et régionales prochaines.

Choisissant de ne pas retenir le distributeur historique, le Gouvernement n’a pas voulu retenir les leçons des erreurs constatées déjà en 2017 lors de la distribution des plis pour les élections législatives. Pire, le Gouvernement a choisi un prestataire dont la faiblesse de l’effectif et la méconnaissance du territoire entraîneraient inéluctablement des erreurs et carences dans la distribution.

Se pose ainsi la question de connaître les motivations qui ont conduit le Gouvernement à faire ce choix désastreux, et pour les quatre prochaines années. Alors qu’il savait pertinemment que de nombreuses erreurs de distribution seraient à recenser, ne serait-ce pas pour maintenir à flot une entreprise en grande difficulté financière ?

Ce choix absurde aura des effets délétères : favoriser l’abstention, altérer les conditions de vote par manque d’information, créer une distorsion quand la profession de foi n’est pas arrivée, au détriment des candidats qui n’ont pas fait le choix d’envoyer par voie postale un journal de campagne.

D’autant plus que les remontées du terrain sont bien au-dessus des prévisions. En effet, dans certains endroits, des plis électoraux ont été distribués avec des professions de foi de candidats d’autres cantons. Certaines boites aux lettres ont été remplies par des poignées d’enveloppes. Des paquets de plusieurs enveloppes ont jonché des halls d’immeuble ou ont été déversés sur la voie publique. Les usagers n’ont pas pu les remettre aux services de La Poste, ceux-ci n’étant pas retenus pour l’appel d’offre. Il est aussi gravissime que des communes entières n’aient pas été distribuées.

Au regard de ce triste constat, André Chassaigne demande à Monsieur le Ministre si le Gouvernement compte enfin tirer les leçons de son choix catastrophique pris dans l’appel d’offre pour la distribution de la propagande électorale.


Question déposée le 18 juin 2021.

Pour en savoir plus : André Chassaigne - LC

Imprimer