11-07-2011

Logement des étudiants

M. André Chassaigne attire l’attention de Mme la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche sur les difficultés d’accès aux logements pour étudiants.

Le logement universitaire couvre seulement 10 % environ du besoin des étudiants, et il reste très souvent précaire, parfois dangereux, voire insalubre. Les difficultés à se loger sont préoccupantes pour un grand nombre d’étudiants : trouver un logement se heurte à des difficultés dues notamment à la rareté du logement, aux prix du marché trop élevé, et aux exigences des propriétaires bailleurs en matière de garantie de caution.

Le Gouvernement annonce que, d’ici à 2020, le nombre de logements offerts devrait doubler c’est-à-dire passer de 340 000 à 680 000. Cependant le problème pour les étudiants de la rentrée 2011 va à nouveau se poser : des mesures urgentes s’imposent. Le logement social ne semble pas être la solution quand on sait que plus d’un million de Français sont dans l’attente d’un logement.

Combien d’étudiants devront travailler, après leurs heures de cours pour payer leur loyer, sachant que cette dépense représente environ 40 % de leur budget  ? Entre les colocations, les sous-locations, le retour chez les parents, les conditions de vie des étudiants sont sévèrement entachées par ce grave dysfonctionnement, avec des conséquences graves pour leurs études.

Il lui demande quelles mesures seront prises pour donner un logement à chaque étudiant, dans quels délais, et avec quelles réponses pour la rentrée 2011.


Question publiée au JO le 17/05/2011 http://questions.assemblee-national…

Pour en savoir plus : André Chassaigne

Imprimer