10-02-2005

Marquage européen en coutellerie : question à la commission européenne

QUESTION ORALE H-0054/05

Objet : Demande d’un label « Made in EU » pour les produits de la coutellerie européenne


La contrefaçon a pris une ampleur considérable au niveau du commerce mondial puisqu’elle représente maintenant plus 10% des échanges internationaux. Les entreprises européennes sont les premières victimes de ces pratiques totalement déloyales. En France, comme dans tout le territoire de l’Union européenne, les entreprises de coutellerie sont particulièrement touchées par ce fléau, avec tout ce que cela comporte comme préjudice en termes de développement économique et d’emploi. Ainsi, les couteliers européens ne comprennent pas pourquoi les produits couteliers entrant en Europe ne portent pas un marquage du pays d’origine. Le secteur du textile et de l’habillement, qui doit faire face aux mêmes défis, a amorcé la création d’un label « Made in Europe ».

Pour renforcer la compétitivité de ce secteur, la Commission européenne a proposé, en décembre 2003, de mettre en place une réglementation communautaire sur le marquage d’origine des produits fabriqués dans l’Union européenne ou importés sur le territoire communautaire. Un marquage « Made in EU » est envisagé pour les produits fabriqués dans l’Union européenne mais sur une base volontaire avec les seuls secteurs intéressés.

A ce titre, comment les représentants européens des organisations professionnelles de la coutellerie (France, Allemagne, Espagne) peuvent-ils faire valoir leur intérêt en faveur du label « Made in Europe » pour leurs produits auprès des services de la Commission européenne ?

Quelle suite la Commission européenne compte-t-elle donner à cette demande ?

Imprimer