Appel à rencontre

03-03-2003

Rassemblement d’échange et de soutien : intermittents du spectacle

Le dimanche 9 mars 2003

Appel d’André CHASSAIGNE, député du Puy-de-Dôme
et Claude NOWOTNY, député-suppléant
en faveur des intermittents du spectacle

Territoire de pratique, de création et de diffusion culturelle, le département, et plus particulièrement le Livradois-Forez, compte des centaines d’artistes, techniciens, professionnels du théâtre, de la musique, des arts de la rue, de l’audiovisuel.

Ces professionnels du spectacle, travailleurs des arts et de la culture, participent au dynamisme de notre région, contribuent à la qualité de notre vie, occupent des emplois indispensables à notre société.

Ils sont, dans leur grande majorité, des salariés intermittents du spectacle.

A ce titre, ils n’ont pas de contrat à durée indéterminée et leur régime spécifique d’assurance chômage est régi par des dispositions qui leur garantissent un revenu de substitution quand ils sont en période de recherche d’emploi, de formation ou de préparation de spectacle.

C’est ce régime que depuis des décennies les pouvoirs publics ont intégré dans le financement de la culture, tant au niveau national qu’aux niveaux régional et local. Mais c’est aussi cela que le MEDEF s’évertue à vouloir détruire depuis des années malgré les propositions constructives faites par les organisations professionnelles du spectacle, de la musique, du cinéma et de l’audiovisuel.

Dans une période marquée par des reculs successifs des budgets de la culture, les travailleurs du spectacle sont aujourd’hui menacés de disparition. Il faut que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités pour garantir un avenir à la culture de notre pays.

Les conséquences de cette disparition seraient en effet terribles en terme d’emploi pour notre département, et plus particulièrement en Livradois-Forez.

Ce serait aussi un recul aux conséquences graves après des années d’actions en faveur d’un développement culturel qui fait notre fierté.

Aussi est-il indispensable d’engager un grand débat contre cette casse de la culture pour donner un avenir à la création artistique, à sa production et à sa diffusion.
Pour que le plus grand nombre prenne conscience de la lutte des intermittents du spectacle, pour sauver leur régime d’assurance chômage, garantie d’une vie culturelle dans nos communes, nous appelons la population, les élus et les professionnels du spectacle à participer à un rassemblement d’échange et de soutien :

DIMANCHE 09 MARS 2003
à 16 H 00
Salle culturelle de St-Amant-Roche-Savine

Cette réunion est organisée avec le soutien d’HP 905, de la
Coordination Auvergne des Gens du Spectacle, de la Cie Jolie Môme et
de la Fédération syndicale CGT du spectacle.

Imprimer