22-10-2003

Situation des prisons

Monsieur le Bâtonnier,

Je vous remercie de m’avoir fait parvenir la copie du courrier que vous avez adressé au Préfet de Région, à l’occasion de la journée nationale de sensibilisation sur la situation des prisons.

Avant même votre courrier, j’étais déjà attentif à la situation des prisons, que je considère comme incompatible avec l’ambition humanisme d’un pays comme le nôtre. J’attribue cette situation à la nouvelle politique sécuritaire du gouvernement et à la réduction des moyens budgétaires. Ainsi, vous trouverez ci-joints ma déclaration publiée le 11 avril, au sujet de la politique de Monsieur Sarkosy et la question écrite envoyée au Garde des Sceaux, parue le 14 juillet (coïncidence…), avec sa réponse du 8 septembre.

J’ai également pris note des autres points abordés sur votre courrier, comme ceux concernant les conditions de détention, la promiscuité et les situations criminogènes. Aussi, je ne manquerai pas de vous tenir informé des actions que je compte mener, tant au niveau local que national, pour tenter d’obtenir une amélioration sensible et rapide de la situation dans les prisons.

Vous exprimant tout mon soutien et restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Bâtonnier, en l’expression de mes sentiments les meilleurs.

P.-S.

Consultez :
la déclaration d’André Chassaigne, publiée le 11 avril 2003, concernant la politique sécuritaire menée par Monsieur Nicolas SARKOZY
http://www.andrechassaigne.org/php/article.php3?id_article=384

la question écrite adressée au Garde des Sceaux, et sa réponse
http://www.andrechassaigne.org/php/article.php3?id_article=508

Imprimer