Intervention auprès de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de l’écologie et du développement durable

02-10-2002

Traitement « politique » des crues

Question à Madame la Ministre

OBJET : « traitement politique » des crues

Madame la Ministre,

Que l’on se place d’un point de vue humain, économique, financier ou écologique, les crues ont pris des dimensions de véritables catastrophes naturelles et l’actualité de ces dernières semaines (les inondations avec des conséquences dramatiques qui ont frappé les départements du Gard, de l’Hérault…) vient corroborer, conforter ce constat.

Les dommages provoqués des dernières inondations sont importants, tant sur le plan économique, écologique que psychologique.

Lors de votre visite sur lieux des dernières inondations, vous avez qualifié votre dispositif de lutte contre les inondations de « volonté politique forte ».

Ce dispositif est essentiellement basé sur une nouvelle méthodologie de prévention de risques liés au recours aux « techniques douces » plus respectueuses de l’environnement d’une part, et sur une nouvelle réforme du système de surveillance des crues d’autre part.

Il s’agira d’un travail de longue haleine, comme vous l’avez reconnu vous-même.

Toutefois, aujourd’hui sur le territoire, et de façon plus concrète, la polémique quant à la gestion de cette crise existe. Pouvez-vous nous certifier que tout a été mis en œuvre pour informer les habitants des risques qu’ils encourraient de la façon la plus détaillée possible ?

Et pouvez-vous nous donner des informations de nature à nous assurer d’une organisation cohérente quant à la mise en œuvre des démarches de nature à faciliter la vie des habitants et favoriser un retour rapide à la normale dans ces départements ?

Dans le cadre de la politique d’action globale contre les risques naturels, vous avez annoncé le déblocage d’un budget de 130 millions d’euros à destination notamment des collectivités locales, sous forme d’appel à projet pour celles qui s’engagent dans une démarche globale et durable de préventions des inondations.

Pouvez-vous nous dire l’état d’avancement des dossiers ?
C’est-à-dire l’esprit de l’appel à projet, ainsi que les différents volets des financements prévus.

Je vous en remercie.

Imprimer