03-09-2008

Invitation réunions Santé

Le 02 septembre 2008

(Aux participants au conseil de circonscription)

Madame, Monsieur,

Vous avez activement participé au conseil de circonscription sur la politique de santé, dont les réunions se sont tenues les 31 mai, 7 et 21 juin à Courpière, Saint-Gervais-sous-Meymont et Olliergues.

Au cours de ces réunions, trois thèmes, particulièrement sensibles sur notre circonscription, étaient à l’ordre du jour. Ainsi, nous avons successivement débattu des problèmes liés à la dépendance et aux personnes âgées, à la démographie médicale et aux financements possibles de notre système de santé. Le travail collectif de ces ateliers de circonscription a permis d’avancer de nombreuses suggestions qui constitueront le fil conducteur d’une prochaine proposition de loi que je m’engage à déposer et à défendre à l’Assemblée nationale.

C’est pourquoi, comme nous en avions convenu au terme de chacun de ces débats, je vous propose que nous nous retrouvions pour travailler la rédaction d’une telle proposition, notre objectif est désormais de donner une orientation plus précise au texte de loi que nous souhaitons déposer au Parlement.. A partir du compte rendu, ci-joint, des trois précédents débats, je vous invite donc à participer à trois nouvelles réunions de travail.

  • Samedi 20 septembre à Courpière - 14 heures 30 - salle d’animation sur le thème : «  Quelle politique faut-il mettre en œuvre pour répondre aux besoins des personnes âgées ? »
  • Samedi 27 septembre à Olliergues - 14 heures 30 - salle polyvalente sur le thème : « Quels financements nouveaux faut-il mobiliser pour préserver et développer notre système de soins ? »
  • Samedi 4 octobre à Saint-Gervais-sous-Meymont - 14 heures 30 - salle polyvalente sur le thème : « Comment résoudre les problèmes de démographie médicale ? »

A l’occasion de ces prochains débats, il nous faudra cibler les besoins qui s’expriment sur le territoire de notre circonscription. Nous devrons également nous efforcer de donner une cohérence nationale à ce texte. En effet, c’est une condition essentielle pour qu’il soit partagé par le plus grand nombre de parlementaires, en vue de son adoption éventuelle. Cette proposition de loi permettra aussi de puiser les éléments nécessaires pour les amendements qu’il faudra défendre en vue du débat sur le projet de loi que veut faire adopter le gouvernement durant la prochaine session et dont le but est d’amplifier la marchandisation de la santé.

En puisant dans la richesse des échanges des trois précédentes réunions, ces prochains conseils de circonscription devront être un moment de réflexion approfondie et partagée qui permette préciser des analyses et des propositions susceptibles de rassembler le plus largement possible.

Comptant sur votre active participation, je vous adresse mes cordiales salutations.

André CHASSAIGNE

Voir aussi d’autres articles :

Pour en savoir plus : Eric

Imprimer