13-02-2009

Commission d’enquête - tempête du Sud-Ouest

Communiqué de presse

André Chassaigne et les Député-e-s communistes, républicains, du parti de gauche demandent la création d’une commission d’enquête parlementaire sur les conséquences de la tempête du Sud-Ouest

Le Grand Sud-Ouest a essuyé le 24 janvier une tempête d’une violence extrême avec des vents soufflant à plus de 150 km/h, dont les conséquences sont d’une extrême gravité, tant pour la vie quotidienne des habitants que pour l’ensemble des activités économiques. La liste des dégâts provoqués par cette catastrophe de grande ampleur ne cesse de s’allonger : réseaux électriques, de télécommunications et d’eau dévastés, habitations endommagées, centaines de milliers d’hectares de forêt à terre, exploitations agricoles et ostréicoles ruinées…

Au côté des élus locaux, les personnels des services publics, des entreprises publiques, de la sécurité civile, des SDIS et des collectivités territoriales font preuve d’un dévouement extrême pour rétablir dans les plus brefs délais des conditions de vie normales pour leurs concitoyens.

Malgré cela, les voix sont de plus en plus nombreuses pour dénoncer le recul des capacités d’action des services publics après plusieurs années de coupes sombres dans les effectifs et de privatisation.

La délégation du Parti Communiste Français, conduite par le député du Puy-de-Dôme et Président de l’Association Nationale des Elus Communistes et Républicains, André Chassaigne, qui s’est rendue dans le département des Landes le 5 février, a pu noter l’étendue des difficultés des acteurs publics à répondre aux besoins des populations dans un contexte de désengagement de l’Etat.

Près de dix ans après les tempêtes de 1999, il est nécessaire de dresser un véritable état des lieux des conséquences de cette nouvelle catastrophe, et d’évaluer les moyens d’action à la disposition des pouvoirs publics.

Pour les populations qui ont été touchées et tous ceux qui font preuve de la plus grande détermination pour faire face, le temps du bilan doit permettre de tirer les enseignements de la gestion de cet aléa climatique, et d’être force de propositions pour ne pas revivre les mêmes difficultés dans quelques jours, quelques mois ou quelques années.

Le 6 février 2009

André Chassaigne

Sur le même sujet, voir aussi :

Prop. de Résol. Comm. Enqu. Parlement.

Pour en savoir plus : André Chassaigne

Imprimer